La ville-musée d’Antigua

Antigua est une ville (très) touristique mais que nous découvrons en semaine, ainsi les rues sont un peu moins peuplées que les week-end. Outre la quantité de touristes de toutes les nationalités, il y a également beaucoup de locaux qui y viennent le temps de quelques jours : ici la vie est (plus) sûre que dans d'autres villes comme celle de Guatemala City. Voici quelques photos prises lors de la découverte des rues colorées et pavées de cette ville d'exception. 

La place centrale (plaza central)

Cireurs de chaussures, banques, restaurants, épiceries, salons de coiffure, marchands de glaces, vendeurs en toutes sortes nous accostant des dizaines de fois, la place centrale est comme son nom l'indique le carrefour de la ville. Ne manquez pas la vue depuis les bâtiments administratifs où il est possible de s’asseoir pour admirer le volcan Agua et la cathédrale.

L'arche de Santa Catalina (Arco de Santa Catalina)

Construite au xviie siècle, elle reliait à l'origine le couvent de Santa Catalina à une école, permettant aux religieuses cloîtrées de passer d'un bâtiment à l'autre sans avoir à sortir dans la rue. Il est toujours possible de traverser l'arche pour une somme assez coquette (nous ne l'avons pas fait ;)).

Marché artisanal

Beaucoup de linge en tous genre et d'une qualité de fabrication (a la mano) remarquable, beaucoup de couleurs et d'objets, bijoux,... Ici il est de coutume de négocier chaque petite chose, parfois les prix annoncés au départ sont doublés, triplés, voire plus... mais toujours avec respect et politesse. 

Au fil des rues.

Des scènes de la vie quotidienne : une sortie d'école, des cireurs de chaussures (des gamins, une dizaine d'années tout au plus), un repas en famille, un livreur de produits frais, un policier de patrouille...

Scroll to top