Cracovie : les couleurs du patrimoine

Venu en Pologne pour visiter les camps d’Auschwitz-Birkenau (article en préparation !), mes premiers pas à l’heure polonaise sont bercés par cette capitale culturelle et colorée. C’est par Cracovie (prononcée « Kracouffe ») que je découvre la Pologne : l’image des rases campagnes plates et tristes n’est ici présente qu’au travers des esprits « touristes ». Ici c’est haut, c’est beau, c’est coloré. J’arrive un dimanche et ai la chance de profiter d’un marché artisanal : savoir-faire et gastronomie sont au rendez-vous.
Je n’aurai malheureusement qu’un (trop) petit créneau pour visiter les rues, mais voici un petit aperçu de ces quelques heures au cœur de la vieille ville.

La majestueuse basilique Sainte-Marie sur la place du marché

De loin une des plus belles places où j’ai eu la chance de poser les pieds, d’autant plus qu’elle est considérée comme la plus grande place médiévale d’Europe ! Pour une cinquantaine de zlotys, il est possible de s’offrir un tour de la vieille ville en calèche, tiré par des chevaux aussi robustes qu’élégants.

La cathédrale du Wawel

Impressionnant complexe gothique qui domine la ville, un must-see ! Elle est un sanctuaire où des polonais d’exception sont enterrés : et ça se ressent par la grandeur et la beauté des courbes.

L'église Saints-Pierre-et-Paul

Je l’ai rapidement visitée sur un fond de chorale religieuse : ambiance garantie ! Elle fait partie des églises qui vous rappellent à quel point l'influence religieuse était, jadis, bien plus importante qu'aujourd'hui dans les cœurs et les esprits.

Scroll to top